Secondo Arnauld Leparmentier, Angela Merkel e, soprattutto, Nicolas Sarkozy ci terrebbero molto a essere i primi a stringere la mano a Mario Monti una volta eletto premier. Probabilmente perché almeno  non racconta barzellette sceme.

Nicolas Sarkozy aime les déplacements politiques. Il voudrait se rendre à Rome avec Angela Merkel dès la formation du nouveau gouvernement pour soutenir Mario Monti. Le président français, toutefois, n’a pas eu au téléphone M. Monti, qui devrait être nommé dimanche président du conseil italien par le président Giorgio Napolitano, selon l’Elysée.

L’Elysée côté jardin (Le Monde)

Condividi
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Leave a reply

required

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>